2015

Les mémoires de Bobba à la Piscine

Diaporama présenté au musée La Piscine dans le cadre de l'exposition Aux sources de la Musique de Marc Chagall
Avec le soutien de la Fondation Swiss Life

     


Les mémoires de Bobba place Vendôme

Exposition présentée chez Swiss Life Banque Privée à Paris
du 26 Octobre au 3 Décembre 2015 Avec le soutien de la Fondation Swiss Life

 


The Eyes Magazine

Publication dans le numero 5 de The Eyes

   


Fisheye Magazine

Interview dans le numero de chez Fisheye Magazine par Eric Karsenty

   


Chasseur d'Images

Interview dans le numero de Chasseur d'Images par Gilles La Hire

   


Festival d'Arles

Présentation du livre au festival d'Arles chez Actes Sud en Juillet 2015. Intoduction de l'éditeur :



"Les éditions Actes Sud ont été particulièrement heureuses de s’associer à la véritable aventure qu’ont constituée la création et la publication de Bobba, tout à la fois livre, opéra et spectacle. Musique et photographie étant de longue date présentes à notre catalogue, l’idée d’accueillir une forme inédite de création associant pleinement les deux modes d’expression nous est spontanément apparue séduisante mais, plus encore, ambitieuse dans l’acception la plus noble du terme.
Le fruit de cette aventure dépasse les espérances que nous nourrissions avec, reconnaissons-le, une certaine dose d’inquiétude, tant la complexité des éléments à mettre en œuvre était grande.


La dyade exemplaire formée par la rencontre des jeunes artistes Julien Taylor et Arthur Lavandier constitue à l’évidence une avancée dans les champs de leurs domaines de création respectifs.


Julien Taylor, photographe et plasticien, pourrait être l’enfant naturel et malicieux d’illustres noms de l’histoire de la photographie, parmi lesquels Étienne-Jules Marey et Duane Michals. De l’inventeur de la chronophotographie, pionnier de la décomposition visuelle du mouvement, il a hérité la passion pour les dispositifs optiques dont il explore toutes les potentialités, proposant ainsi une écriture nouvelle d’une décapante et féconde modernité. Avec Duane Michals, l’inventeur de la séquence narrative en photographie, Julien Taylor a en partage un sens avéré de l’illusion, cet art subtil du dérèglement des perspectives qui mêle à l’envi les couples vrai-faux, absence-présence, passé-présent, pour notre plus grand étonnement. Car ce qu’interroge l’artiste - conjuguant univers numérique, univers argentique, image fixe, image animée, installation -, c’est le processus même de la vision, ce fameux « Que voit-on ? » dont nous nous entêtons à démêler l’écheveau...


Question qui semble opportunément rencontrer celle du « Qu’entend-on ? » qu’Arthur Lavandier déploie magistralement dans la composition et la direction de sa création lyrique. Car faire entendre et vibrer, à l’aube du XXIe siècle, les voix et les échos du shtetl - ce « monde disparu » si cher à Marc Chagall dont Roman Vishniac a dressé le dernier et bouleversant portrait - était une véritable gageure. L’association d’un ténor et de quatre instrumentistes au service d’un livret et d’une orchestration, où la gravité et l’émotion sont aussi subtilement présentes que l’humour et l’inattendu, nous entraîne dans une mélancolie heureuse, une méditation que l’exécution de la dernière note ne parvient pas à suspendre..."


B.R.


Les mémoires de Bobba

Livre-disque en collaboration avec Arthur Lavandier
Aux éditions Actes Sud et dans le cadre du Prix Swiss Life à 4 mains
13,0 x 18,0 cm / 64 pages, Septembre 2015
Avec Manuel Nuñez Camelino, ténor, You Jung Han au violon, Julien Abbes au basson, Mathieu Adam au trombone et Akino Kamiya aux percussions.

Les mémoires de Bobba




Prix SwissLife à 4 mains

Lauréat de la Fondation SwissLife en binôme avec le compositeur Arthur Lavandier
Nous préparons ensemble un livre, un spectacle, et une exposition en 2015

Présentation du prix

Reportages du magazine Connaissance des Arts, 2014-2015

Agence SET'

Carte de voeux animée pour l'agence SET'
Paris, janvier 2015

SET' famille

Film d'animation 2'
Comédie : Eric Tardy, Nicolas & Delphine Madec
Musique : Sébastien Gaxie
2014

Blabla car

Exposition Wave,
Quand l'ingéniosité collective change le monde
La Vilette, Paris, Octobre 2014
curateur : Marion Hislen

Blablacar

L'echangeur de Bagnolet vu simulatnément depuis 3 points de vues
Impression numérique percée, ipad
350x160cm, 2014


Blabla Teaser

Film d'animation, 2'30
William, Jonas, Francois, Hind, Tarik, Sebastien, Jalila, Francis, Anne-Lise, Marius, Pauline, Nayla, Hilton, Jacqueline, Mohamed, Christophe, Sabine et Tomo partent en vacances...
Musique : Glenn Gould-Toccata In E Minor, BWV 914

Protei

Hong-Kong
Fevrier 2014

Protéi

Construction de bateaux autonomes lors du Hackathon organisé par César Harada, concepteur de Protei
Impression numérique
350x160cm, 2014

2013

Vin & Culture

Mises en scène au Chateau Fourcas-Dupré et au Chateau d'Anglès
Présentation au salon international Vinexpo
Bordeaux, Juin 2013


LES INSOLITES

Photographies animées et web design de l'atelier de restauration Les Insolites
Mai 2013


SET'EVENT

Carte de voeux pour l'agence SET'
Janvier 2013

SET' bonne année 2013

Photographie animée, 1'30
Musique : Snoop Martin

VIGO avocats

Carte de voeux animée pour le cabinet Vigo
Janvier 2013

Le palais de justesse

Le palais de justice de Paris imaginé le 31 Décembre 2012 à minuit
Photographie animée, 2'


2012

A4

Installation au Millesium à Epernay, Champagne
en partenariat avec les agences Cidéo et Vin&Culture
Octobre 2012

A4

500 feuilles A4 imprimées, écran, imprimante
8x3m, 1/1, 2012
Milenium, Epernay France 2012

Photo d'Hôtel, Photo d'Auteur

Exposition collective à la Galerie Esther Woerdehoff pour PHPA (photo d'hotel, photo d'auteur)
36 rue Falguière, 75015 Paris
Vernissage public le samedi 8 septembre 2012 de 15h à 20h00

Une étoile et demie

J’ai dormi dans un hôtel trois étoiles très confortable mais j’y ai fait un affreux cauchemar :

j’ai rêvé que je ne gagnais pas le prix « Photo d’Hôtel, Photo d’Auteur » !

Lorsque je me suis réveillé, en sursaut, j’avais déjà jeté tous les meubles par la fenêtre, et en sueur,

je tirais sur le papier peint de toutes mes forces. Paris, 2012


Open Show

Projection / Débat chez IDS

Paris, Juin 2012


Temps Partiel

photomontages animés


Je présente une série d'images dans lesquelles une partie de la photographie échappe à elle-même, elle poursuit son histoire dans un monde où le temps passe.

Une télévision restée allumée, une horloge qui tourne encore, un reflet qui bouge... Autant de petits détails dynamiques qui auraient dus être figés, mais qui débordent ici du cadre de l'instantanéité et trahissent l'artifice.

La photographie est présentée comme un trucage pris à défaut. Ainsi désavouée par son propre paradoxe, c'est son immuabilité qui parait extravagante.


Rémi Laroussinie

Réalisation de photographies animées et web design pour le jongleur Remi Laroussinie
Fevrier 2012

Le Jongleur

Phénakitiscope numérique sur une séquence de 12 images.




Festival Circulation(s)

Exposition collective à la galerie Coté Seine, jardins de Bagatelle, Paris
Février 2012


Trafic perturbé

Le festival Circulation(s) une semaine avant son inauguration.
Série de 9 photographies, (40 x 30 cm), 1/8, 2012



République de la malbouffe

Exposition collective à la Galerie Talmart, Paris
Janvier 2012


FastFlood

Stickers couleur collés sur affiche en noir et blanc
300 x 200 cm, 1/1, 2012



À deux points du jour

Cette série d’images photographiques représente des nuits que j’ai entrepris d’illuminer. Dans l’obscurité, je profite de la confusion générale régnant sur nos sens et notre instinct pour provoquer des illusions visuelles et des révélations imaginaires. Chacune de ces scènes extravagantes a réellement existé sous une forme discontinue, dont j’ai soigneusement collecté des morceaux pour les assembler ensuite. C’est un jeu sans mesure qui se joue en deux temps : l’échantillonnage d’abord (où je photographie une scène de différents points de vue et à différents instants) puis la synthèse (je taille et assemble les pièces de mon puzzle grâce à l’ordinateur, avec comme seul modèle mon intention narrative et esthétique).
Que je sois reporter, plasticien ou metteur en scène, j’appréhende les formes et leur projection comme un sculpteur plutôt qu’un photographe. En accumulant les cadres, j’anticipe par l’esprit la déformation des perspectives et la transformation des volumes pour modeler un nouveau relief.
Aussi je perçois le mouvement à travers un filtre analytique qui caractérise sa dynamique (trajectoire, vitesse et accélération) et me permet de représenter le temps par une séquence narrative plutôt que par un instant décisif.
Ce point de vue vivant -en mouvement et dans la durée- se joue sur la frontière qui sépare le réel et l’imaginaire, le long d’un chemin sinueux qui relie différents points de vue, de vie ou de chance.

Ma candidature proposée au Prix Arcimboldo par Vincent Timothée Janvier 2012

Hôtel Jules & Jim

Exposition permanente à l'hôtel Jules & Jim
11 Rue des Gravilliers 75003 Paris
depuis Janvier 2012

Fool Screen
Tirage Duratran / caisson lumineux
140 x 150 cm, 1/8, 2011

Agence Set'Event

Carte de voeux animée pour l'agence SET'
Janvier 2012

2011

Club22

Exposition personelle à la Galerie Talmart, Paris
Novembre 2011

La boîte à images

C’est aux sources de l’illusionnisme que nous invite Julien Taylor, avec des photographies animées présentées à la galerie Talmart. Rebaptisée club 22 pour cette exposition, la galerie est transformée en boîte - boîte de nuit et boîte à images - où le spectateur devient acteur, et l’artiste - magicien du temps et de l’espace.

Mais comment rendre le mouvement en photographie, une technique qui par définition le fige ? Julien Taylor, que la question a toujours fasciné, s’est plongé dans les expériences visuelles du début du 20e siècle : les images changeantes à réseau et la stroboscopie.

Sur les murs de la galerie sont disposées de grandes bandes verticales opaques qui opèrent comme un filtre à travers lequel le visiteur regarde l’intérieur de la galerie. Il y voit des figures, que le mouvement oscillant de sa tête fait entrer dans un rythme saccadé. Car ces photographies, représentées grandeur nature sur les murs de la galerie, sont elles-mêmes codées avec un réseau strié. Les voir sans le filtre de la vitrine nous met face à des images en voie de disparition et nous rappelle combien le mouvement est lié à la dissolution de la forme.

La visite du Club 22 se poursuit dans la cave, avec l’ambiance stroboscopique des dancefloors. Julien Taylor y a installé deux tourne-disques et plusieurs galettes de 33 tours. Sur ces galettes, à intervalles réguliers, les images de personnes et d’objets décomposés dans leur mouvement. L’interaction est de mise, toujours, et c’est en actionnant le tourne-disque et en y déposant la galette sous la lumière d’un stroboscope, que le spectateur découvre la magie de ces images animées.

De même que les premiers effets spéciaux de Méliès nous ravissent encore, les inventions revisitées de Julien Taylor nous ouvrent les portes d’un monde de l’image merveilleux, et certainement pas figé !


Virginie Gimaray





Phénakitiscopes

12 disques vinyls imprimés, platines, stroboscope





Images changeantes à réseau

Affiches Noir&Blanc, Filtre





La queue devant le club 22

Affichage extérieur, 10x2 m

Boom ! (Paris - Londres- New-York)

Installation de l'oeuvre interactive pour les Champagnes Nicolas Feuillatte
Couvent des Recollets, Paris
Sulatan Soho Hotel, Londres
Ramscale lofts, New York
Octobre, Novembre et Décembre 2011

Aperçu de l'installation (Paris), de ma chambre d'hotel (Londres), et pendant le montage de l'exposition (New-York)

Nuits Blanches

Exposition personelle au Centre Culturel Français d'Oran
Oran (Algérie), Septembre 2011

Visite de l'exposition





  

Echos

Impressions vinyl troués et collés sur mirroir
dimensions variables
2011

C-ART Project

Résidence
Casablanca (Maroc), Juin 2011

La porte


Slideluck Potshow

Projection au Bal
Paris Juin 2011

Nyctaloop

Film d'animation, 3'
2011

France Culture

Une interview d'Aude Lavigne
Paris Mars 2011


Art Aujourd'hui

Un texte de Raphaël Pic pour Art Aujourd'hui
Paris Mars 2011

Photo non stop

S’il confesse son goût pour le « moment décisif » cher à Cartier-Bresson, Julien Taylor (né en 1976) s’en éloigne par la facture de ses photographies, qui sont le produit d’arrangements complexes.
La formation scientifique de l’auteur et son goût pour la vie nocturne parisienne ont accouché d’une oeuvre originale où la multiplicité des points de vue (qui illustrent le passage du temps ou différents angles d’une même action) réussissent à se combiner en des images uniques, par la magie de la retouche numérique.

Qu’il s’agisse d’une fête d’anniversaire prise du plafond, d’un bar à différentes heures de la nuit, des différents mannequins participant à un défilé, Taylor produit à chaque fois des images de synthèse, dans la double acception du mot : travaillées à l’ordinateur et capables de résumer une situation en mouvement.
Julien Taylor, qui participe au festival Fetart, vient de recevoir le prix Nicolas Feuillatte de l’artiste de l’année 2011.

Rafael Pic, Mars 2011

Miracles

Exposition personelle au Cloître Ouvert
Paris Avril 2011

Plugin flash requis

Get Adobe Flash player


Le Tourni

Flyer animé en boucle



Prix de l'artiste de l'année des Champagne Nicolas Feuillatte

Carte de voeux interactive
Paris Janvier 2011

Boom !

Photomontage animé interractif
12 animations boucles se déclenchent au passage de la souris



Festival Circulation(s)

Exposition collective à la galerie Coté Seine, jardins de Bagatelle, Paris
Février 2011


Dessus de carte sur table

Deux paquets de cartes à jouer et 300 photos imprimées au même format
Table, 4 chaises, lumière, Ø 112cm
2010
2010

Photo d'Hôtel, Photo d'Auteur

Reportage sur le vernissage au théâtre de l'Odéon
Paris, Septembre 2010

Film d'animation 1'20

Trous de mémoire

Exposition personelle Galerie Talmart
Paris, Juin Juillet Aout 2010

Trous de mémoire

La descente est douce, mais dangereuse. Car au pied de l’escalier s’ouvre l’antre d’un illusionniste... D’étranges décors s’affichent aux murs : des façades ajourées, des immeubles facettés, des plans redressés, que le créateur d’illusions a morcelé en différents points de vue et rapiécé sur tout le champ de vision.
Dans ces espaces recomposés, personnages et accessoires se démultiplient comme les pions d’un échiquier géant. Déplacés par le grand ordonnateur.
Puis l’oeil est soudain entraîné dans un trou. Happé par la neige d’un écran en marche dans la découpe d’un téléviseur fictif, amusé par les rapprochements insolites de cartes postales et de photographies, bousculé par son reflet grandeur nature dans un miroir à la taille de l’image...
Le piège ainsi tendu entre artifice et réalité, l’illusionniste jubile. Il jongle avec le temps, l’espace et les échelles de taille, tenant là le clou de son spectacle : le trou de mémoire. Une éclipse temporaire de la raison. Une échappée dans une autre dimension. Un pied de nez aux certitudes. Et si l’illusionniste était Julien Taylor ?


Virginie Gimaray


Le Coffee Socks

Exposition off des rencontres photographiques d'Arles
Arles, Juillet-Aout 2010

La corde à linge

Impression pigmentaire sur papier satiné
2 x (120 x 80 cm)
2010

Friperie Solidaire

Un film d'animation pour l'association Macaq
Paris, Mai 2010


Régis-R

Visite chez Régis-R, The Prince Of Plastic
Aubervilliers, Mai 2010


Villa Noailles

Reportage pendant le festival photographique de Hyeres
Hyères les Palmiers, Avril 2010

La cabane de Jean-Paul Lespagnard

Salon Première Classe

Reportage sur le salon de la mode avec Spoa Production
Paris, Mars 2010


Florida

Soirée évenementielle dans une yourte devant le centre Pompidou
Paris, Mars 2010


Delphine Poiraud

Photographies et web-design pour la styliste
Montreuil, Mars 2010


Set'Event

Carte de voeux
Paris, Janvier 2010

2009

New York City

Reportages
New York, automne 2009

Supersonic HotDog

New-York 2009



Le Swouche

Nike représenté à Paris pour les agences Set'Event et Ikone
Juillet 2009


NUITS BLANCHES

Reportage sur les Nuits Blanches
Paris, Octobre 2009

Terrain Vague

D'après l'instalation de Priscilla Monge
Paris 2009

Florida

Reportage pour soirée événementielle
Paris, Décembre 2009


BP

Bonjour Paris, exposition collective au Carrosse
Paris Mai 2009

Sur deux roues

Impression recto-verso sur chassis aluminium suspendu
100x100cm, 1/5, 2008

Thierry Mugler

Promenade parisienne pour production évenementielle de lancement de parfum
Paris, Novembre 2009


Dominique Picquier

Un sac de voyage
Berlin, Novembre 2009


PHPA

Reportage sur le vernissage au théâtre de l'Odéon
Paris, Septembre 2009


Fetart #5

Exposition collective lors des rencontres photographiques d'Arles
Arles, Juillet 2009

Box Trotters

La collection printemps été 2010 de Bernhard Willhelm

10 échantillons et un assemblage
Impressions pigmentaires sur papier satiné
10 x (20 x 20 cm) + 1 x (120 x 80 cm)
2009


On les a contenues dans les limites strictes de la boîte. On les a placées dans les contenants Plywood. Box-trotters défait le temps plié et déplié du conte plaqué où se perdent filles dans les bosquets. On échange forêt contre contre-plaqué, on délaisse écorce, mousse et lumière d’automne, pour les caissons de bois, les jeux de tissus et un soleil neutre et maculé, articulé par des néons blancs, posés au plus près de la peau papier glacé des modèles habillés par Bernhard Willhelm.

Tenues par de concrètes contraintes, ces femmes empêchées parlent un langage de pantin abandonné, de pieuvre médusée et de zombie empaillé, un langage de la fin des mots, une langue de bois, nouée. Attenantes à ces coffrages, elles dessinent une coupe d’immeuble fantasmée dont on suivrait la routine de ses occupantes, à la manière de La vie mode d’emploi de Georges Perec, si et seulement scie (sic) elles pouvaient bouger. Mais ici, c’est une version cadastre clapier, orientée collection poupée, pour laquelle s’échafaude un plan Bellmer avec horizon sur membres qu’on isole.

On essaye de jouer ? C’est un damier hybride que propose Julien Taylor ; un damier sur lequel on a cimenté les pions, faisant de la composition une concaténation de pièges et de proies. En bégayant les images par l’agrégation de multiples prises de vues, la partie donne au tout un aspect maquette ; là jouant de face ou de profil, ici assises ou debout, il nous livre une grille de maux croisés :

Pas sorties, pas déballées, on expose l’immobilité, on met en scène l’attachement, la bride pour de vivantes sculptures. Application radicale de l’injonction « Tiens toi droite ! » et se taire. On va d’une case à l’autre en s’inventant un regard de cube, une vie de dé, une tête au carré.

Damien Raynaud, Juin 2009

Play Loud

Exposition collective Galerie Celal
Paris, Mars 2009


L'Ecurie

Promotion de Nissan Cube pour Intersection Magazine Paris 2009

2008

La Deuxième Aile

Membre co-fondateur de l'association
Organisation d'expositions, réhabilitatin de friches, création d'ateliers partagés.
Paris, 2007-2008


Freech

Reportage dans une reserve graffitti
Exposé galerie Frédéric Moisan
Paris, Novembre 2008


Jungle Bells

Exposition collective à la Pharm&cie,
Paris, Décembre 2008

Jungle Bells

Une exposition collective à la Pharm&Cie

Reality Festival

Une exposition collective autour des mondes virtuels, Door Studios
Paris, Octobre 2008

Illuminations

Tirage Lambda Duratrans sous caisson lumineux
120 x 140 cm, 1/5, 2008


Photographier l'impossible

Julien Taylor est dans la lignée du photographe E.J. Marey dans son désir de photographier l'impossible : le temps et le mouvement. C'est ce que les futuristes appelaient le «tourbillon des sensations» d'où le désir que l'on retrouve chez cet artiste de solliciter l'instinct ludique du spectateur.

Nous entrons ainsi dans une cathédrale de Chartres «en mouvement» et nous dérivons alors dans un univers-piège dont les deux dimensions apparentes sont un théâtre magique à la Hermann Hesse. Décomposée, réinventée, la cathédrale de Chartres version happy-gothic de Julien Taylor nous ouvre une porte sur la vision kaléidoscopique d'une utopie cachée au coeur du temps et de l'espace.


Tristan Ranx, Décembre 2008

L'Ile d'Yeu

La cabane
Aout 2008

La cabane

Projet de construction d'une reproduction à l'échelle 1

Emily Loizeau

Reportage en tournée avec Emily Loizeau
Ardèche, Juillet 2008


B3

Exposition collective chez Door Studios
Paris, Juin 2008

Plugin flash requis


Gros Cube

Quadriptique motorisé
Contrecollage Dibon, châssis aluminium, cable, moteur électrique
60x60x60cm, 1/1, 2008

Time Club

Reportage corporate telecom et média
Paris, Avril 2008


L'Impasse

Ouverture résidence et expulsion du squat parisien
Paris, Mars Avril Mai 2008


Etrange à faire

Exposition collective à L'Ambassade
Fevrier 2008

I love NYC

143 cartes postales sur 13 étagères
200 x 112 x 2 cm, 1/1, 2008

Berlin

Souvenirs de voyage
Fevrier 2008

Paranorama

Impression Lambda / chassis aluminium
100x100cm, 1/8, 2008
2007

La Générale

Une année de reportage au sein du squat parisien
Paris 2006-2007


Arte

Un vernissage pour le film Venus et Appolon de Tonie Marshall
Décembre 2007


Les Inrocks

Publication
Novembre 2007

Match Points

Tirage Lambda Duratran sur caisson lumineux
127 x 80 cm, 1/1, 2007

Fêtart

Exposition collective à La Générale
Juin 2007

Glues in C

Impression pigmentaire
230 x 120 cm, 4/5, 2007

We Love Art

Cartons d'invitation pour des soirées Too Much Love
Paris, Avril 2007


Fêtart

Exposition collective à La Générale

Mars 2007

2006

Grand Papparazzart

Devant la mer et derrière un télescope
La Baule, Juillet 2006


Suite Home

Exposition collective à La Générale
Décembre 2006


Deutsche Welle

Portrait documentaire, 3'
Octobre 2006


Le Printemps

Exposition ArtyShow au Printemps Haussmann,
Paris 2006


Galerie Emmanuel Perrotin

Un carton d'invitation pour le vernissage de la Fiac
Octobre 2006


White Shop

Image du concept store, publiée dans Blast, CBnews, Numéro etc
Juin 2006


Paris Art

Interview de Julia Peker
Mai 2006

2005

Antijour

Publication portofolio et portrait
Décembre 2005


Modern Rhapsodies

La pochette du disque de Maxence Cyrin, produit par Fcom
Paris, Décembre 2005


Maxim's

Cartons d'invitation pour les fêtes Chez Maxim's
Paris, Mai 2005


Nyctaloop

Deux ans de reportage dans la nuit parisienne
Paris 2004-2006